Plaquette de saison 2017-2018
Inscription à la newsletter
My Email Form


créations

mar 10.11.15 › 19h30 (tout public) - jeu 12.11.15 › 14h - ven 13 › 14h (séances scolaires)

Poitiers - Centre d’animation de Beaulieu (10 boulevard Savari)

Renseignements et réservations : 05 49 41 43 90 comedie-pc.fr


la martine

nom d’un nom, c’est une belle fille tout de même que la Martine

A l’origine, le projet Champ-contrechamp du Master Arts du spectacle de l’université de Poitiers : proposer, à partir d’un même texte, un opus à deux faces, avec une adaptation filmique et une autre théâtrale. Le texte : un conte de Guy de Maupassant : La Martine.
Côté cinéma : Paul Vecchiali réalise un court-métrage, côté théâtre, Yves Beaunesne signe la mise en scène. Et au coeur du dispositif, les étudiants des master Assistant réalisateur, et Assistant metteur en scène, rejoints par les élèves sortants du Conservatoire à Rayonnement Régional.

Co-direction du projet Champ-contrechamp : Leila Adham et Laurence Moinereau

La Martine

Une histoire de 1883 pour une collaboration de 2015 avec les étudiants du Master pro Arts du spectacle et les élèves sortants du Conservatoire à rayonnement régional de Poitiers. Ce laboratoire de recherche artistique appelé Champ-contrechamp met en regard un projet théâtre et un projet cinéma qui s’articulent dans une optique transdisciplinaire.
Créer une synergie autour de la promotion de nouvelles formes de l’enseignement artistique, donner une réalité concrète à la jointure entre recherche et création dans un cadre professionnel, favoriser l’imbrication entre le Master et la vie artistique et culturelle régionale, faciliter l’insertion professionnelle des étudiants et contribuer au rayonnement de la formation sont quelques-uns des objectifs poursuivis par ce projet.
La chance, c’est aussi Maupassant, qui propose un théâtre de la vie où le pouvoir invisible est des plus visible. Il nous invite à sonder les vies jusque dans leurs sonates habituellement délaissées pour éclairer ce qui se joue dans l’ombre
de la main gauche.

Près d’Yvetot, le jeune Benoist tombe amoureux de la Martine. Il n’en mange plus, il en rêve la nuit. Prenant son courage à deux mains, il va lui avouer son amour. Ils se font des promesses, mais un jour Martine ne vient plus à ses rendez-vous. La jeune fille s’est vu contrainte d’épouser Josephin, un riche fermier. Benoist met de longs mois à se remettre de cette rupture. Un jour, passant près de sa ferme, Benoist entend crier la Martine.
Lorsqu’on est du bon côté de la pièce, on ne se demande pas qui l’a jetée, comment, et pourquoi elle est tombée sur pile, et non sur face. Si les carpes vont jusqu’à reconnaître à l’envers des mélodies de Jean-Sébastien Bach et de John Lee Hooker, pourquoi ne reconnaîtrions-nous pas à travers Maupassant que si les choses sont comme cela, elles pourraient être autrement ?

Yves Beaunesne

texte Guy de Maupassant
mise en scène Yves Beaunesne
avec Pauline Bléron, Aude Massé, Frédéric Pointis et Matthias Sebbane, du Conservatoire à rayonnement régional de Poitiers
voix Roland Bertin
assistante Yves Beaunesne Pauline Buffet
assistant à la mise en scène William Brémond
scénographie et costumes Damien Caille-Perret, assisté par Anne Moran et Adélaïde Poulard
lumières Baptiste Bussy, assisté par Matthias Bardoula
son Jean-Damien Ratel et Olivier Pot, assistés par Matthieu Bethys
régie Adrien Bailly et Soline Deplanche

court-métrage de Paul Vecchiali trois mots en passant

Durée Trois mots en passant : 18 minutes

Générique de Trois mots en passant

Scénario et réalisation Paul Vecchiali

Avec Kiowa Le Clec’H, Simon Hallier, Maxime Juglaret, Laurence Moinereau, Olivier Boisseau, Charlotte Rouger, Amélie Rouger, Eric Rozier, Paul Vecchiali, Pascal Donizalski

Première assistante réalisateur Anaïs Garnier
Deuxième assistante réalisateur Camille Dujardin
Troisième assistante réalisateur Rachael Newton
Renfort mise en scène Maëlle Cadu
Scripte Lea Yapi
Chef opérateur Philippe Bottiglione
Chef électricien Nicolas Contant
Assistant image Pierre Gattin
Assistant image Arthur Prolongeau
Chef machiniste Joël Lozaïc
Ingénieur du son Benoît Perraud
Assistant son Eric Rozier
Chef maquilleuse Anna Rivière
Chef costumière Rachael Newton
Habilleur Teddy Guyot
Chef décoratrice Kiowa Le Clec’H
Accessoiriste Florence Berger
Directrice de production Laurence Moinereau
Administrateur de production Benoît Perraud 
Régisseur général Fabien Peyrelade
Régisseur adjoint Hugo Boutin
Assistant régie Hippolyte Louvet
Régisseur d’extérieur Malik Saad
Montage Zoé Liénard et Paul Vecchiali
Assistant montage Manoel Cherdo
Etalonnage Martin Hardouin Duparc
Mixage Benoit Perraud
Photographe de plateau Sébastien Blangy

Musique :
« Rêves d’amour » paroles de Paul Vecchiali, musique de Roland Vincent, d’après le Nocturne n°3 de Franz Liszt, enregistrée et interprétée par Roland Vincent
composée, interprétée et enregistrée par Roland Vincent, d’après « Trois mots en passant », petite suite pour piano en 3 mouvements, d’après le Nocturne n°3 de Franz Liszt, enregistrée et interprétée par Roland Vincent

Un film co-produit par Dialectik et l’Association du Master professionnel Assistant réalisateur

Le projet Champ-contrechamp a été réalisé avec le soutien de : Conseil général de la Vienne, Région Poitou Charentes, Ville de Poitiers, Action culturelle de l’Université de Poitiers, Fondation de l’Université de Poitiers, UFR Lettres et Langues, FSDIE de Poitiers, CROUS de Poitiers, Conservatoire à Rayonnement Régional de Poitiers, et l’aide amicale du TAP cinéma

au Centre d’animation de Beaulieu (10 boulevard Savari - Poitiers

Renseignements et réservations
05 49 41 43 90 comedie@comedie-pc.fr